Quelle consommation d’information en 2018 ?

    0
    136

    Notre victoire d’il y a quelques jours 😉 et la pause estivale Ă  venir sont deux occasions impactantes sur notre consommation d’information.

    Mais quid des tendances plus générales ?

    The Reuters Institut dans son Ă©tude « Digital News Report », rĂ©alisĂ©e auprĂšs de 74.000 personnes dans 37 pays diffĂ©rents, nous dĂ©voile quelques chiffres…

    • La conjoncture de Fake news associĂ©e aux dĂ©bats toxiques a une consĂ©quence directe sur la perception des informations : les Français se rĂ©vĂšlent dĂ©sormais peu confiants quant Ă  la vĂ©racitĂ© des donnĂ©es disponibles.
      Ainsi, seuls 35% accordent dĂ©sormais leur confiance aux mĂ©dias en gĂ©nĂ©ral, ne se classant pour cet item qu’au 29Ăšme rang des 37 pays Ă©tudiĂ©s. 
    • MĂȘme en diminution, la tĂ©lĂ©vision reste le premier media d’information : si 84% des Français y avaient recours en 2013, ils ne sont plus que 71% en 2018.
      TF1 se classe en tĂȘte (43%), talonnĂ©e par BFM TV (42%). France TĂ©lĂ©visons arrive en 3° position (37%). 
    • Le recours Ă  l’information en ligne reste stable et concerne 68% des Français.
      Si les moteurs de recherche obtiennent un taux de confiance de 26%, celui-ci chute concernant les rĂ©seaux sociaux (moins d’un français sur 5 – 19%), pourtant utilisĂ© par 36% d’entre eux. 
    • Le Print baisse encore : il y a 6 ans, il Ă©tait utilisĂ© par 46% des Français, qui ne seraient plus que 20% aujourd’hui.
      La derniĂšre vague (juillet 2018) de l’Ă©tude ACPM – ONE Global** pondĂšre cette donnĂ©e : une marque de presse ne comprend plus que 41% de lecteurs exclusifs print… 
    • Si les Français ne sont actuellement que 11% Ă  payer pour un accĂšs Ă  de l’information en ligne, (positionnant ainsi le pays Ă  la 20Ăšme place sur 37), nous ne pouvons que saluer bas les rĂ©sultats du Monde, bĂ©nĂ©ficiaire, et dont les abonnements on line, en croissance de 44%, dĂ©passent dĂ©sormais les abonnements papier.

     

    Qu’en est-il des devices ?

    • Les ordinateurs sont encore en pĂŽle position (56%), mais dĂ©sormais trĂšs challengĂ©s par les Smartphones, dont l’usage a plus que doublĂ© en 6 ans, passant de 24% en 2013 Ă  51% cette annĂ©e. La tablette est aussi en progression.

     

    Terminons par une note positive :

    • 97% des Français dĂ©clarent lire de la presse chaque mois, quels que soient les supports de lecture , soit 51,1 millions de lecteurs… (source ACPM**).
      Et ils sont 76,5% Ă  lire au moins une marque de presse en version numĂ©rique (ordinateur, mobile ou tablette), soit 40,3 millions d’individus… dont j’imagine que, comme moi, vous faites partie…

     

    Profitons des vacances pour faire grimper ces chiffres 😉

     

    Sources :
    *Etude Reuters Institute Digital News Report 2018
    **ACPM – One Global V2 – 07/2018
     
    Vous pourriez aimer :
    C’est le moment de l’otium
    Trois choses font un savant homme : la lecture, la conversation et la rĂȘverie

     

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Veuillez saisir votre commentaire
    Veuillez entrer votre nom